DIBAB organise des votations citoyennes pour donner la parole aux citoyens sur l'avenir institutionnel de la Bretagne

   
     Call 24 Hours: 1.888.222.5847
,
Gouel mat da...
Bonne fête aux...

Reconnaître la diversité culturelle et linguistique   arrow

[ Reconnaître la diversité culturelle et linguistique ]

la France au pied du mur des droits de l’homme…

Après le Président Pompidou qui déclarait en 1970:  » il n’y a pas de place pour les langues régionales dans une France destinée à marquer l’Europe de son sceau « , Monsieur Lamassoure, rapporteur de l’article 2 de la Constitution, voulait, en 1992, faire du français « l’une des langues officielles de l’Union Européenne, à jamais « , Faut-il, pour cela, faire des citoyens français des instruments monolingues d’une domination francophone excluant les autres langues et limitant les atouts qu’apporte le plurilinguisme?

Aujourd’hui, la République Française est manifestement au pied du mur : ou bien elle continue à se fonder sur la fiction d’une sorte d’unicité mystique, incapable d’assurer l’égalité réelle des citoyens, et elle poursuit sa politique d’ethnocide au détriment de sa propre cohésion sociale, ou bien elle reconnaît positivement comme une richesse la diversité des peuples et groupes qui la composent, comme elle a parfois commencé à le faire en Bretagne, en Corse, en Alsace, au Pays-Basque, conformément au droit européen et international.

A chaque citoyen alors de choisir ses appartenances ainsi que le dit l’écrivain occitan Robert Lafont: « Chaque homme a droit à sa culture, mais la culture n’a aucun droit sur l’homme »

< Briser le renouveau et refuser l’usage des langues

Je suis >